FEMME ET MENOPAUSE : Plus Tard... 

 

  L'approche de la ménopause avec les variations hormonales qui l'accompagnent est une période critique pour le périnée. Il n'est pas rare de voir apparaître ou réapparaître des incontinences urinaires.

Le périnée est "oestrogéno-dépendant". Or, à la ménopause, les ovaires cessent de produire des oestrogènes. Cela entraîne une baisse de tonicité et de trophicité des muscles du périnée. 


- A cette période, on a souvent envie d'aller uriner, notamment la nuit. Le jet urinaire est mois fort et on à du mal à se retenir. Lors d'un besoin urgent, on laisse échapper quelques gouttes.

 

- L'Incontinence survient plus systématiquement lors d'efforts même légers ( course, marche, rire, toux...) lors d'une émotion, d'un bruit d'eau ou encore lors de rapports intimes.

 

 

En pratique:

 

Il n'est jamais trop tard pour trouver le traitement adapté.

Le traitement peut être médicamenteux, corrigeant les effets de la ménopause ou ciblé sur l'incontinence, à la base de rééducation ou chirurgical dans les cas les plus gênants et si la rééducation a échoué.

 

(Tiré du livret d'information "Incontinence au féminin" de l'INSTITUT TENA)


AccueilAccueil

Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Offre
Livraison moins chère